Editorial

15 août : fête de l'Assomption de la Très Sainte Vierge Marie

 

Chers Amis,

Nous sommes sous le choc du décès du Père Olivier Maire, Supérieur des Monfortains, assassiné sauvagement par un rwandais en situation irrégulière déjà bien connu puisqu’il eut l’honneur d’être présenté au Pape François il y a quelques années avant de mettre le feu à la cathédrale de Nantes. Tout cela est bien triste et mon propos ne sera pas de porter un jugement sur les bienfaits ou les méfaits de l’immigration, je laisse cela à plus avisé que moi. Cependant, tournons-nous en cette grande fête de Notre Dame de l’Assomption vers Marie dont Louis XIII par son vœu d’une grande profondeur a fait de la France en ce jour sa fête patronale. Confions à Marie le Père Olivier Maire et tous les prêtres mais également toutes nos communautés religieuses et de fidèles qui en ces temps incertains ont besoin d’être soutenus pour ne pas faiblir dans la fidélité à être Christ au milieu des hommes c’est-à-dire à être fidèle à La Croix, La Croix de notre Rédemption, La Croix de la Victoire. Soyons fidèles dans les choses simples comme le chapelet, les litanies de la Vierge Marie et du Précieux Sang de Notre Seigneur Jésus-Christ, la confession régulière et la Sainte Eucharistique qui seront comme un bouclier contre l’adversité pour que l’Espérance nous conduise à la victoire finale qu’est la contemplation de Dieu-Trinité.

Bonne et Sainte fête de l’Assomption.

 

Chanoine Thibaut d'Aviau de Ternay, Icrsp