Neuvaine préparatoire à la fête de la Purification

25 Janvier - 2 Février 2017

 

O Saint Enfant Jésus, j'ai recours à Vous. Je Vous en prie par Votre sainte Mère, assistez-moi dans cette nécessité (On expose ici l'objet de sa demande), car je crois fermement que Votre divinité peut me secourir. J'espère avec confiance obtenir Votre sainte grâce. Je Vous aime de tout mon coeur et de toutes les forces de mon âme. Je me repens sincèrement de mes péchés, et je Vous supplie, ô bon Jésus, de me donner la force d'en triompher. Je prends la résolution de ne plus jamais Vous offenser et je viens m'offrir à Vous dans la disposition de tout souffrir plutôt que de Vous déplaire. Désormais je veux Vous servir avec fidélité. Pour l'amour de Vous, ô divin Enfant, j'aimerai mon prochain comme moi-même. Enfant plein de puissance, ô Jésus, je Vous en conjure de nouveau, assistez-moi dans cette circonstance (nommez-la), et faites-moi la grâce de Vous posséder éternellement dans le ciel avec Marie et Joseph, et de Vous y adorer à jamais avec les saints Anges. Ainsi soit-il.
 
A cette prière on pourra en ajouter d'autres, en premier lieu les Litanies du Saint Nom de Jésus, ou 5 Pater et Ave, avec les versets:
Que le nom du Seigneur soit béni. Notre secours est dans le nom du Seigneur
 
Du P. CYRILLE, Son dévot serviteur

site officiel :

http://icrspfrance.fr/actualite/neuvaine-preparatoire-limmaculee-conception/

 Grande neuvaine préparatoire à la fête de l’Immaculée Conception, patronne principale de l’Institut du Christ Roi Souverain Prêtre

Prière de la neuvaine à réciter du 30 novembre au 8 décembre, si possible en l’accompagnant des litanies de la Sainte Vierge.

« Vierge très Sainte, qui avez plu au Seigneur et êtes devenue sa Mère, Vierge Immaculée dans votre corps, dans votre âme, dans votre foi, et dans votre amour, de grâce, regardez avec bienveillance les malheureux qui implorent votre puissante protection.

 

Le serpent infernal, contre lequel fut jetée la première malédiction, continue, hélas ! à combattre et à tenter les pauvres fils d’Ève.

 

Ô vous, notre Mère bénie, notre Reine et notre Avocate, vous qui avez écrasé la tête de l’ennemi dès le premier instant de votre Conception, accueillez nos prières, et, nous vous en conjurons, unis en un seul cœur, présentez-les devant le Trône de Dieu, afin que nous ne nous laissions jamais prendre aux embûches qui nous sont tendues, mais que nous arrivions tous au port du Salut, et qu’au milieu de tant de périls, l’Église et la société chrétienne chantent encore une fois l’hymne de la délivrance, de la victoire et de la paix. Ainsi soit-il. »

Prière composée par Saint-François-de-Sales, à réciter pendant neuf jours consécutifs, afin d'obtenir l'aide de Saint Joseph pour l'Institut du Christ Roi Souverain Prêtre. On peut y joindre la récitation des litanies de Saint Joseph.