cristeros

La véritable histoire des Cristeros

De Hugues Kéraly

Connaissez-vous l'histoire des Cristeros ? C'est une histoire poignante et réelle, remplie de l'espérance chrétienne. De 1926 à 1929, le peuple mexicain, privé de sacrements et du droit de culte, prend les armes pour défendre les droits du Christ-Roi rappelé par le pape Pie XI dans l'encyclique Quas Primas. Nombre d'entre eux, femmes, enfants, hommes seront martyrisés en raison de leur attachement à la foi. Certains ont été béatifiés et canonisés par les papes Jean-Paul II et Benoît XVI.

C'est leur histoire trop longtemps passée sous silence que raconte Hugues Kéraly dans cette nouvelle édition augmentée d'un livre jusqu'ici épuisé.

Cette édition bénéficie d'une préface du cardinal Medina Estevez, préfet émérite de la Congrégation pour le culte divin, le même qui annonça au monde l'élection de Benoît XVI.

Avec un cahier de photos inédites.

Editions de l’Homme Nouveau, 2006, 20 euros

 

http://www.icrsp-toulouse.fr/images/articles/image1.gifLa grande affaire de notre salut

Saint Alphonse de Liguori

 

Insensé serait le voyageur qui, gagnant sa patrie, dépenserait tout son avoir à se faire construire un magnifique palais dans un pays qu'il traverse seulement, et serait ensuite dans l'impossibilité de se faire bâtir une maison convenable dans le pays qui sera son séjour toute sa vie !

Insensé, que dis-je ? beaucoup plus insensé, celui qui cherche à se satisfaire en ce monde, où l'on ne passe que quelques jours, et se met en péril d'être malheureux dans l'autre, où l'on doit vivre tant que Dieu sera Dieu !

Saint Alphonse de Liguori

Regards vers l’invisible

Bossuet

« Bossuet a tant de titres à notre admiration — écrivain, orateur, théologien, historien, controversiste, directeur d’âmes - qu’on pourrait bien ne pas s’aviser qu’il est aussi - et peut-être d’abord – un contemplatif. C’est à chaque instant qu’au cours de ses œuvres — lettres, sermons, traités divers — jaillissent comme de source quelques formules aussi riches de fond que de forme, qui tout spontanément font songer à quelques Pensées de Pascal, parfois aux Apophtègmes des Pères du désert. Quand on en a, pour son compte, relevé des quantités, il a paru qu’en les sélectionnant et les ordonnant autour des grands thèmes doctrinaux essentiels, on fournirait aux âmes une matière éminemment apte à nourrir leur propre contemplation. »
(quatrième de couverture)

143 p., disponible en occasion ou en prêt à la bibliothèque de la Chapelle.


altLes sept paroles du Christ en croix
du cardinal Charles Journet


Sur la croix, moment décisif entre tous, le Christ a prononcé sept paroles que l’auteur de ce livre, grand théologien et grand contemplatif a méditées longuement, mot à mot. On sent que son commentaire a été tout entier écrit comme une prière, et l’auteur veut faire prier la passion de Jésus-Christ...

Il nous fait entrer dans le mystère de la Rédemption, centre et fondement de tout le christianisme. Suprême manifestation de l’amour infini de Dieu, elle donne en effet son sens à l’existence personnelle du chrétien comme à la vision chrétienne de l’histoire.
Le livre de Charles Journet a été salué comme un chef-d’œuvre lors de sa parution, il y a plus de cinquante ans (quatrième de couverture).

182 pages, Éditions du Seuil, disponible sur www.librairiecatholique.com pour 6€50

agrandirLes instruments des bonnes œuvres
de Dom de Monléon, O.S.B.

Il s’agit d’un commentaire ascétique sur le chapitre IV de la Règle de saint Benoît, où sont énumérées les différentes sortes de bonnes oeuvres qui mènent à la perfection: la compassion, contenir sa colère, l’oubli des injures, la lecture...

Saint Benoît énumère divers moyens servant à s’améliorer que Dom de Monléon développe dans son traité. Il est divisé en 72 chapitres de deux ou trois pages chacun, ce qui en fait une bonne petite lecture spirituelle pour progresser dans l’amour de Dieu et du prochain. Nous recommandons donc particulièrement ce commentaire.

392 pages, disponible aux éditions pamphiliennes pour 25€ (www.catholique.info)