L’adoration des Mages

Giovanni Battista TIEPOLO (Venise 1696 – Madrid 1770),
L’adoration des Mages

1753, huile sur toile, 408 x 210,5 cm, Munich, die alte Pinakothek

Il s’agit d’une œuvre de maturité. En effet, Tiepolo, peintre vénitien né en 1696, a reçu des commandes comme artiste indépendant dès 1717. Il devint rapidement l’un des artistes les plus recherchés de la Sérénissime, où il réalisa principalement des fresques pour les palais et églises. Il travailla à Wurzburg (Bavière) et à Vincence (Vénétie), puis fut élu président de l’académie de Venise, de 1756 à 1758. Sa renommée avait par ailleurs grandi et lui amenait des commandes de l’Europe entière, notamment des cours royales de France, Angleterre et Russie. Il mourut en 1770 à la cour royale espagnole où il travaillait depuis huit années.
Cette œuvre, une commande exécutée pour le couvent de Schwarzach (Basse-Franconie), a été acquise en 1804 par le musée, au titre de la sécularisation des biens du clergé.

Le tableau propose donc une adoration des mages. Le moment  représenté est celui que décrit saint Matthieu : « Entrant alors dans le logis, ils virent l’enfant avec Marie sa mère, et, tombant à genoux, se prosternèrent devant lui ; puis, ouvrant leurs cassettes, ils lui offrirent en présent de l’or, de l’encens et de la myrrhe. ».