La chapelle Saint-Jean-Baptiste, à ne pas confondre avec l'église du même nom au quartier des Sept Deniers, est située au cœur du vieux Toulouse, près du musée des Augustins.
Elle dépend du secteur paroissial de l'église Saint-Jérôme.

Paroisse Saint Jean-Baptiste

Voici un bref historique de la chapelle Saint-Jean-Baptiste :

Chapelle Saint Jean-Baptiste Toulouse, porte d'entréeLa chapelle Saint-Jean-Baptiste est celle de la « Confrérie toulousaine des Pénitents Gris », confrérie remontant au 11 Avril 1577. La chapelle qui servait à la Confrérie fut détruite pendant la Révolution, les confréries ayant été fermées par décret le 18 Août 1792.
Après la tourmente révolutionnaire, le 14 Décembre 1825, la Confrérie acheta un hôtel particulier ayant appartenu à Guillaume de Josse et situé au 7 rue Antonin Mercié pour y construire un lieu de culte.
La chapelle fut bénite le 7 Août 1827; c'est une chapelle de style Empire avec une tribune supportée par quatre colonnes de marbre cédées par la municipalité, et un portail vestige de l'ancienne propriété. Le campanile, en façade, supporte une cloche baptisée en 1847.
Or le nombre de pénitents diminuant régulièrement, la « Confrérie des Pénitents Gris » fut dissoute par une assemblée générale de cette association pieuse. La chapelle devint la propriété du diocése de Toulouse le 18 Novembre 1852.
(d'après « la dévote compagnie des Pénitents Gris de Toulouse » de Monseigneur Jean GASTON - édition ECHE - 1983)

Depuis 2003, la messe dans la forme extraordinaire du rite y est célébrée par un prêtre de l'Institut du Christ Roi Souverain Prêtre, le Chanoine Tancrède Guillard.

Depuis 2008, il a été nommé Vicaire de la paroisse Saint Jérôme.